Nos astuces

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER

BILAN

Se séparer de son conjoint est une étape douloureuse et difficile. Que l’on décide de quitter son conjoint ou que l’on soit quitté, il est important de se poser les bonnes questions pour affronter la séparation et pouvoir se reconstruire le plus vite possible.

La plupart du temps, les conjoints sont submergés par leurs émotions et n’arrivent pas à faire face. Chacun fait le bilan des années passées ensemble entre nostalgie et reproches. On consulte ses amis, sa famille mais il est difficile d’avoir un avis objectif et efficace sur la situation. Pourtant, l’urgent est de faire fasse au quotidien et d’affronter la procédure de divorce ; c’est une période clé que nous allons vous aider à gérer.

Vous êtes envahis par vos émotions et des sentiments contraires, la justice elle vous réclame des preuves, des formalités administratives et des justificatifs.

Il faut réagir rapidement et sereinement. Attention un divorce bâclé peut vous couter très cher par la suite, plusieurs milliers voire de dizaine de milliers d’euros : le juge va en en effet rapidement statuer sur la garde des enfants (s’il y en a), le domicile, les pensions, les intérêts bancaires.

Les procédures sont très longues et il sera très difficile, coûteux et éprouvant de revenir sur une première décision de justice.

Alors ne culpabilisez pas, concentrez-vous sur la procédure ; cela vous aidera à prendre de la distance et à vous relever de cette épreuve ! Nous sommes là pour vous aider !

 

Parler de votre situation : un couple sur deux divorce en Ile de France ; il n’y a pas de honte à faire le point sur son couple. Cela ne peut être que salutaire.


PREMIERS REFLEXES – ASTUCES

Allez voir un thérapeute : psychiatre, psychologue, coach

Faites un point sur votre couple : êtes-vous bien sur de vouloir quitter votre conjoint ? Quelles conséquences pour les enfants ? Quelles conséquences financières ? Que dit le droit sur votre situation ?

 

Consultez un avocat : certes, c’est cher mais cela vous permettra de voir si vous êtes vraiment capable d’affronter un divorce dans de bonnes conditions ; entre ce que l’on espère et ce que l’on obtient, il y a souvent un gouffre ! Cela permet de se confronter à la réalité.


 

CHOISIR UN AVOCAT
Les critères

La proximité géographique, vous aurez des papiers à fournir parfois en urgence. Sachez que chaque avocat dépend d’un tribunal et qu’il est obligé de prendre un « postulant » s’il ne plaide pas dans sa juridiction (le tarif est de plusieurs centaines d’euros par procédure à payer à une personne que vous ne verrez jamais et qui sert uniquement à porter des papiers).

Le conseil : il est important d’avoir un bon contact relationnel avec votre avocat ; c’est un expert du droit mais il faut aussi qu’il comprenne votre problématique pour vous défendre au mieux ; s’il est convaincu de votre dossier, il sera combattif devant un juge. Si vous ne vous sentez pas compris, changez.

La disponibilité : les avocats traitent de nombreuses affaires et ne son pas toujours disponibles. Votre avocat ne peut pas tout faire dans votre dossier et la charge administrative est lourde ; vérifiez qu’il a une secrétaire ou un(e) assistant(e) efficace qui prend le relais en cas d’absences de votre avocat (par exemple s’il est en audience ou en déplacement).

La réputation : l’idéal est de se faire recommander un avocat par un de ses clients !

Le prix : le taux horaire d’un avocat varie entre 100 et 350 euros hors taxe, la moyenne se situant autour de 150 euros l’heure. Un avocat cher n’est pas forcément le plus adapté à votre situation. Il existe de nombreux avocats compétents qui peuvent très bien plaider votre affaire. Si votre affaire est simple, prenez un avocat à côté de chez vous, si votre affaire est complexe, attardez-vous sur le choix de votre avocat car vous pourriez perdre plusieurs milliers d’euros pour une procédure bâclée.

A savoir : n’hésitez pas  à parler d’argent avec votre avocat ; il est maintenant obligé de vous fournir une convention d’honoraires. Parfois, on est submergé par ses émotions et on oublie de parler de l’essentiel. Attention, votre avocat n’est pas un psy, il est là pour vous conseiller juridiquement. Inutile de perdre du temps à pleurer sur le comportement de vote conjoint. Réflechissez à une stratégie efficace avec votre avocat et reconstruisez-vous. Ce sera beaucoup plus efficace.

ASTUCE : plus votre dossier sera préparé en amont, moins votre avocat vous coutera cher ; l’important est qu’il vous fournisse un conseil juridique. Ainsi calculez rapidement le temps qu’il aura à faire les photocopies à votre place ou à relire vos documents, faites le total, et vous serez motivé pour mettre un peu du vôtre.


Consultez nos rubriques, elles vous feront gagner plusieurs centaines ou milliers d’euros.

Equipez-vous rapidement d’une imprimante-photocopieuse et d’un scan et prenez le réflexe de tous les documents importants avec votre smartphone. Vous pourrez ainsi rapidement les envoyer à votre avocat en cas de problème.

Archivez tout même si cela vous pèse : factures, papiers d’identité,…

La justice ne s’appuie que sur des preuves matérielles pour rendre un jugement ; pas de preuve, pas de jugement.